top of page

Grossesse : comment s'incarne l'âme dans le foetus ?

Foetus et incarnation de l'âme : définition


Là Jeannette, je te le dis tout de suite, on est sur un de mes sujets favoris. Je me suis prise de passion depuis des années pour le parcours de l’âme et l’incarnation et plus récemment pour celui du foetus, celui par qui tout commence en ce bas monde. 


Cela fait déjà quelques années que notre milieu spiritualo-énergétique parle du foetus comme d’un être à part entière, maître de ses 5 sens, vivant déjà une expérience terrestre (oui parce que dans le milieu scientifique on ne peut pas dire que ce soit encore bien clair) et il existe un consensus (on sent le sujet sérieux) sur le fait que l’âme viendrait s’incarner aux alentours des 5 ou 6 mois de grossesse. 


Alors déjà qu’entend-on par âme ? (Elle est chiante celle-là, toujours besoin de définir les termes du sujet, on se croirait dans le cours de philo du M. Rignon). Mais oui mais bon, entre les termes âme, soi supérieur, divine présence intérieure et compagnie on pourrait en remplir un semi remorque. 


Pour faire très simple, et selon ma compréhension du moment (ça évolue ces choses-là tu sais), on peut dire que l’âme est la part de nous qui reste après notre mort physique et que notre soi supérieur, conscience supérieure ou divine présence intérieure est en fait une strate de nous encore plus élevée que l’âme. Une poupée russe encore plus grande si tu préfères


Notre âme fait évidemment le lieu avec notre soi supérieur perché sur sa montagne et un jour Ô Jeannette, toi et lui ne feront qu’un. Alléluia. 


Comment l'âme s'incarne dans le foetus ?


Le projet de s’incarner dans la corps d’un foetus soulève l’idée qu’à un moment donné l’âme vadrouille tranquilou à faire sa petite vie et qu'à l’instant d’après elle est coincée dans un corps riquiqui. Alors qu’en fait, il semblerait que ce ne soit pas du tout aussi radical. Dans le livre Les neuf marches de Daniel Meurois et Anne Givaudan, pour lequel tu connais ma passion, l’âme volontaire témoignant de son processus d’incarnation foetal réalise le premier contact avec sa mère à 3 semaines de grossesse (par le rêve déjà). 


Dès lors, un rapprochement s’opère progressivement déjà entre l’âme et ses parents et entre l’âme et son corps humain en développement. Elle ne va d’ailleurs pas tout de suite essayer d’entre à l’intérieur. Elle rode autour, dans l’aura de la mère et sent petit à petit un lien énergétique se tisser avec son futur corps. 


Mais n’oublie pas que l’âme est multidimensionnelle. Elle peut être ici et là en même temps. Être à la fois connectée à sa mère et le foetus et en même temps vaquer à ses occupations et autres enseignements préparatoires dans une des dimensions de l’entre deux vies.


Finalement, dès le 3ème mois elle commence à faire de brèves incursions dans le ventre de sa mère pour tâter le terrain, voir si le gîte et le couvert valent le coup et la plupart du temps, ce n’a pas l’air d’être une partie de plaisir. D’ailleurs, d’après mon expérience en séance de libération émotionnelle (mais pas que la mienne je te rassure), ce stade correspond aux premiers traumas q’un foetus peut vivre tel que la perte d’un jumeau ou certains autres aléas pas glop. 


On sait que le corps a son intelligence propre et qu’il est notamment l’interface avec les émotions. D’ailleurs un trauma émotionnel est toujours stocké dans le corps et pas dans l’âme. Désolée Lise Bourbeau.


C’est là, grosse exclu, que je te livre une de mes hypothèses du moment : il est possible que l’âme ne vive pas vraiment les traumas intra-utérin, en tout cas, ceux qui apparaissent à un stade de développement très précoce, car en effet elle n’est pas encore pleinement connectée à son corps physique. 


Je pense que le corps enregistre indépendamment les traumas, puis l’âme, cette petite chanceuse, hérite d’un costume de scène d’occasion avec ses petits accrocs, autrement dit, ses petites casseroles aux basques; casseroles qui n’ont rien d’un hasard évidemment ! Mais j’y reviendrai un autre jour.


Quand l'âme prend vraiment place dans le foetus


Bref, parlons du 6ème mois. Et bien toujours selon le livre, c’est à ce stade que d’une part l’âme vient vraiment faire des séjours de plus en plus prolongés dans le corps du foetus (on continue à ne pas oublier qu’elle est multidimensionnelle, elle n’est pas coincée là dans sa boîte de conserve et peut aussi danser la samba à Copa Cabana en même temps). Et là, branle bas de combat, souquez les artémuses, elle commence a apprendre à habiter ce corps bien étroit de la tête aux pieds. Sa présence va littéralement descendre progressivement jusqu’aux jambes. 


Et évidemment, au 6ème mois, c’est aussi là où se forme le fameux cordon d’argent. Tu sais ce lien qui rattache notre corps physique à notre corps astral, histoire qu’on reste bien d’un seul tenant. On peut donc en déduire ma chère Jeannock (c’est pour faire appel à ton côté Sherlock) que tous les indices concordent pour oser poser l’idée qu’à 6 mois, l’âme est bien arrimée à son foetus. Mais là encore, elle vadrouille, et passe notamment beaucoup de temps dans une sorte de bulle, un endroit dans son esprit qu’elle peut modeler à sa guise, comme une sorte de maison. C’est son refuge, son lieu de repos et de repli, parce que le corps, comme les kilomètres à pieds, ça use, ça use…


Il n’y a finalement qu’au moment de la naissance où l’âme semble coincée dans son foetus et les énergies de sa mère. Sa marge de manoeuvre est devenue aussi faible que la tienne devant une glace Ben&Jerry’s un jour de canicule. Et dès lors, elle vit pleinement son expérience humaine.


Evidemment tout ce que je te raconte là n’est valable que pour une âme qui a fait le choix de vivre son processus d’incarnation en conscience, car pour certaines c’est un grand sommeil qui s’empare d’elles, soit parce que l’idée de la réincarnation les rebute (oui même chez les âmes visiblement), soit parce qu’elles savent que l’heure a sonné et que ça les défrise d'y retourner soit encore parce qu’elles sont tellement novices dans le domaine que ça ferait trop. Amazing tout ça isn't it ?



 

Je suis Aude, thérapeute en Libération émotionnelle, pédagogue et chercheuse invétérée, j'ai développé une méthode rapide pour te permettre de libérer de tous, oui TOUS tes peurs, blocages et comportements incontrôlables. Et oui, cela fonctionne !

Je suis Aude, thérapeute en Libération émotionnelle, pédagogue et chercheuse invétérée, j'ai développé une méthode rapide pour te permettre de libérer de tous, oui TOUS tes peurs, blocages et comportements incontrôlables. Et oui, cela fonctionne !

N'hésite pas à me rejoindre sur instagram


0 commentaire
bottom of page